Bilan carbone du service de liaison froide

Group happy children jumping on summer meadow against blue sky

Bilan carbone du service de liaison froide
Palaiseau, 24 septembre 2019 (avec l’ensemble de l’opposition municipale)

Monsieur le Maire,
Lors de la séance du Conseil municipal du 23 septembre 2019, nous vous avons interrogé à propos de
votre décision n°2019-07-110 sur l’élaboration et la livraison de plateaux repas pour le service de la
restauration scolaire et périscolaire de la Ville de Palaiseau, en regrettant que le choix du prestataire
conduise à délocaliser les circuits courts d’approvisionnement dans le Nord de l’Île-de-France, et que
vous dissimuliez ce point dans votre communication aux Palaisiennes et Palaisiens sur le sujet.
Vous nous avez répondu en mettant en avant l’amélioration significative du bilan carbone par repas
servi aux enfants palaisiens de cette prestation en regard du bilan carbone qui prévalait avec le
prestataire précédent.
La plus ou moins grande proximité des chaînes d’approvisionnement étant effectivement un des
facteurs principaux de ce bilan carbone, le changement en faveur d’un prestataire s’approvisionnant
spécifiquement de manière prioritaire en région parisienne est évidemment de nature à améliorer
sensiblement ce bilan. Mais d’autres facteurs, liés par exemple aux modes de production des denrées
consommées, à la récupération ou non des déchets issus de ces productions, au mode de transport
retenu pour leur acheminement ou encore au taux de remplissage des véhicules utilisés entrent
également en ligne de compte.
Aussi nous vous demandons de nous fournir les résultats de l’évaluation comparative du bilan
carbone des prestations d’élaboration et de livraison des plateaux repas entre l’ancien et le nouveau
prestataire sur laquelle se base votre affirmation en séance, et de nous préciser la méthodologie qui
a été retenue pour cette évaluation, les facteurs qui ont été pris en compte et les détails de l’écart
entre les deux prestataires.
Toutefois, notre commentaire ne portait pas sur la comparaison entre l’ancien et le nouveau
prestataire, mais sur le constat que celui-ci ne s’appuie pas sur des circuits courts dans notre
territoire, où les ressources pour cela ne manquent pourtant pas. Dans la mesure où vous semblez
disposer d’une capacité d’évaluation du bilan carbone par repas servi de la prestation retenue,
pouvez-vous nous indiquer quel impact aurait sur ce bilan carbone le recours à une liaison froide
s’approvisionnant dans les mêmes conditions non plus autour de Roissy, mais par exemple auprès de
fournisseurs tels que la Ferme de Viltain ou les Jardins de Cocagne de Vauhalan ?

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*