INONDATIONS de l’Yvette : suites ? – Palaiseau Mag’ – mars 2017

Juste après les inondations en juin, M. le Maire déclarait qu’il nous informerait. Contrairement aux communes voisines qui ont agi, nous ne savons toujours rien des causes de l’inondation et des mesures prises et à prendre par la Municipalité et le SIAHVY.

Les associations de riverains ont analysé les courbes de hauteur et de débit selon les endroits, les dates et les crues antérieures : la pluviométrie seule n’explique pas cette crue de retour 70-80 ans.

Les causes structurelles sont dénoncées depuis des années. Des causes conjoncturelles ont aggravé la situation. La veille, les bassins de l’Yvette n’étaient pas vides. En Yvelines, les bassins étaient pleins pour la saison estivale. Énormément d’eau s’est déversée vers l’Yvette, plus que vers la Bièvre dont l’aval, souterrain, est canalisé. Le bassin de Gif a été ouvert plusieurs fois la nuit sans prévenir, celui de Saulx-Les-Chartreux restant fermé. La gestion des bassins est donc en cause, depuis l’amont en Yvelines.

Le SIAHVY n’a pas mis en place le logiciel d’alerte téléphonique des riverains acquis depuis 10 ans. Ajouter l’absence chronique de nettoyage de l’Yvette et des bassins, les capteurs déficients et le refus des délégués des villes au SIAHVY d’engager les investissements nécessaires à la lutte contre les inondations.

La situation a empiré depuis la crue de 1999 et le PPRI de 2006 faute de prise de conscience et d’implication des élus, malgré les alertes des riverains. En pleine révision du PLU, nous attendons les mesures de prévention et de protection.

Michel Rouyer, Frédérique Dumont, Claire Le Cornec

@ : contact@palaiseauterrrecitoyenne.fr / www.palaiseauterrecitoyenne.fr

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*