Question orale sur la communication sur les Primaires dans le Palaiseau Mag’ – CM du 12/12/2016

M. Le Maire,

La page 7 du magazine municipal Palaiseau Mag’ de novembre 2016 s’intitulait : “Choix d’un candidat à l’élection présidentielle – l’heure des primaires”.

Cet article, outre d’expliquer maladroitement l’histoire et les raisons d’organiser ou pas de telles sélections, est un détournement proprement scandaleux des outils de communication municipale. Vous avez probablement voulu jouer au grand démocrate en laissant autant de place à la « primaire citoyenne » qu’à celle de la droite et du centre (celle des écologistes est à peine évoquée), mais cette qualité ne s’improvise pas : en rendant si fortement bipartisane l’élection présidentielle, vous faites le lit des extrémistes et des anti-républicains. Les primaires à l’américaine, présentées en modèle, ont démontré depuis longtemps leurs limites démocratiques.

De plus, le site du Parti Socialiste Palaisien indique qu’il n’a même pas été consulté pour la rédaction de ce que l’on peut appeler un publi-rédactionnel, et que comble du cynisme, des erreurs factuelles ont été commises concernant leur primaire (date du dépôt des candidatures, frais de participation, site internet, etc.)

Si pour toutes les élections, l’article L52-8 du code électoral “interdit le financement des campagnes de communication des candidats par des personnes morales publiques ou privées” et “autorise uniquement les partis ou groupements politiques à financer ces opérations”, il serait normal de l’appliquer aux primaires.

C’est pourquoi nous vous demandons de nous communiquer :

  • les tarifs appliqués pour la communication politique dans notre Palaiseau Mag’ ;

  • les factures éditées à l’intention du Parti Socialiste et de Les Républicains (et leurs alliés) pour leur compte de campagne, et les attestations de paiement associées.

Si de telles factures et leurs paiements n’existent pas, nous protestons contre le fait de faire payer les palaisiens pour de la communication électoraliste et exigeons le paiement de cette page de promotion et un droit de réponse dans notre magazine pour l’ensemble des forces politiques lésées.

Merci par avance pour vos éclaircissements.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*