Conseil Municipal du 14 novembre 2016

Ce conseil est tout d’abord introduit par l’annonce de 10 pouvoirs (sur 40 élu-e-s…). Il marque aussi le rattrapage des PVs en retard concernant les 5 premiers conseils de l’année 2016. Nous signalons à cette occasion, quoi qu’étant ravis d’avoir enfin ces compte-rendus, qu’il est déjà difficile de préparer un conseil municipal en 7 jours, alors valider en plus 5 compte-rendu en 5 jours durant la même période…d’autant plus que ces derniers sont bâclés et n’intègrent jamais toutes les remarques et réponses…

Dans cette première partie technique, nous apprenons également avec joie que le projet de subvention envisagé lors du dernier Conseil d’octobre à l’association « Aide et Action France » est finalement annulé, le devenir des fonds n’étant pas assuré, comme l’avait découvert l’autre groupe d’opposition Palaiseau Passionnément.

La Convention d’objectifs et de financement avec la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) et le Contrat Local d’Accompagnement à la Scolarité (CLAS) avec l’asociation La Pause Cartable sont adoptés, sans avoir reçu au final le bilan de ces actions effectué par la CAF (et demandé par notre groupe).

image-conseil-municipalUn nouveau groupement de commandes au niveau de la CPS est voté, concernant le nettoyage des locaux. L’autre groupe d’opposition Palaiseau Passionnément demande à cette occasion un bilan des groupements déjà votés.

L’ensemble des points techniques est voté à l’unanimité, excepté le dernier concernant la vente du pavillon communal situé 35 rue des Prés: le groupe d’opposition Communiste s’abstient en jugeant qu’un point d’accueil ou qu’une crèche aurait pu prendre place judicieusement à cet endroit…

Les points politiques maintenant:

  • nous nous abstenons, comme tous les groupes d’opposition, sur la décision modificative du budget de la Ville 2016, ayant voté contre le budget primitif présenté au printemps ; à noter aussi que les ventes de biens communaux sont en hausse…
  • nous nous abstenons sur la proposition d’offre de concours de l’Immobilière 3F, devant financer des travaux d’adaptation de locaux scolaires; nous sommes contre le principe de cette forme légale de « rétrocommission », contre le fait que l’école publique soit financée par les promoteurs, qu’ils soient publics ou privés – sachant que le don gratuit n’existe pas; nous voulons être certains de ne pas le payer indirectement, si ce n’est par les contribuables et leurs impôts, ce seront les locataires de l’Immobilière 3F dans leur loyer qui le feraient!
  • toute l’opposition vote contre les nouveaux tarifs des prestations en direction de l’enfance pour l’année scolaire 2016/2017 (Classes de découverte). Nous constatons encore une fois que à cause de la politique d’austérité du gouvernement – soutenue par l’ensemble de la droite – qui a pour conséquence de supprimer les dotations aux collectivités et la difficulté pour augmenter des impôts locaux déjà bien élevés, il ne reste plus qu’à augmenter les prestations de services aux citoyens… ce qui revient finalement à faire payer les contribuables… ! Par ailleurs, nous ne comprenons pas l’allusion à la vocation pédagogique des classes de découvertes… les mini-séjours de vacances n’ont-il pas de vocation pédagogique également ? Les classes découvertes doivent être moins coûteuses que les mini-séjour car elles ont une vocation pédagogique ?
  • nous nous abstenons sur la subvention exceptionnelle à l’Association Union Sportive de Palaiseau, section Triathlon. Nous défendons le principe du sport pour tous, or ceci est une subvention pour de la compétition, qui ne touche qu’une infime partie des sportifs – pour ne pas dire un groupe déjà très élitiste – et qui dépend de leur performance. Nous proposons plutôt de faire appel au mécénat pour ce type de financement, puisque les mécènes aiment bien financer les sportifs qui gagnent les compétitions! Nous préférons voir l’aide publique aller aux équipements des sportifs, qui parfois coûtent très chers – comme les vélos, certaines tenues de sport, etc. -, par exemple, et ce pour tous les sportifs – y compris ceux qui ne font pas de compétition. Enfin, quel suivi sera fait de l’utilisation de cette subvention ?
  • nous votons contre la vente de l’ensemble immobilier communal situé au 95 rue de Paris, après le refus par le Maire de retirer cette délibération. Ce bien héberge la fresque historique sur la Révolution Française, nous n’avons aucune certitude (aucun acte de vente transmis aux élu-e-s!!) sur sa conservation, sur le fait que les acquéreurs sont bien conscients de la servitude qu’elle constitue et sur les contraintes juridiques qu’elle impose (droit d’auteur);
  • enfin, nous nous sommes abstenus sur la mise en compatibilité du PLU dans le cadre du projet de construction d’une résidence étudiante par la SCI REDSTONE INVEST situé rue Emile Baudot, dans la lignée de notre contribution à l’enquête publique correspondante. Depuis quand les promoteurs font le PLU de notre ville !? Alors que nous sommes en pleine révision du PLU ! Il est impossible de bien mesurer l’impact global sur notre ville de petites modifications votées les unes après les autres. Egalement, nous ne savons pas comment les recommandations du commissaire enquêteur vont être prises en compte. Nous nous étonnons enfin, avec le reste de l’opposition, de la rapidité avec laquelle le commissaire a rendu son avis (4 jours…) et de l’absence de contrepartie cette fois-ci (pas d’offre de concours???). Serait-ce parce que la démolition a en fait déjà eu lieu?

Vous pouvez également consulter le compte-rendu-succinct officiel.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*