Concertation préalable à l’enquête publique concernant l’échangeur de Corbeville sur la commune d’Orsay

L'échangeur de Corbeville au dessus de la N118 (DR/EPAPS) - Essone Info

Palaiseau le 13 octobre 2016

Une première remarque est de constater que cette concertation préalable, s’adresse uniquement aux habitants des villes d’ORSAY et GIF sur YVETTE, comme si la gestion des flux routiers et autoroutiers générés par l’ensemble du projet territoire de PARIS – SACLAY ne concernait que ces deux communes.

Tout ce qui touche à l’aménagement du Plateau de Saclay aura forcément un impact au niveau de toutes les communes de la communauté d’agglomération voire même au-delà de ses frontières.

Les personnes en charge de diriger l’EPA Paris –Saclay, placé sous la tutelle de l’Etat doivent cesser de faire des concertations «morceaux de puzzle ». Il est temps de revoir la copie du projet initial pour une concertation générale, à l’heure où précisément comme l’écrit l’article du Monde du 29 septembre dernier « Les vieux démons de la guerre entre les universités et les grandes écoles sont de retour sur le plateau de Saclay. Le projet d’envergure mondiale, unissant les fleurons français de l’enseignement supérieur et de la recherche, traverse une nouvelle zone de turbulences, après un pas de côté de l’école polytechnique et la menace de mise en retrait de l’université Paris-Sud………. »

La principale vertu annoncée pour justifier le Cluster scientifique était que le rapprochement physique des Grandes Ecoles et des Centres de Recherches Publics/Privé, sur un même territoire allait créer des synergies. Et voilà qu’apparaissent des divergences d’intérêt liées aux différences culturelles des Grandes Ecoles, qui sont elles-mêmes fondées sur les notions de pouvoir, alors même que la construction du fameux Cluster Scientifique, n’en est qu’à ses débuts.

Pour qu’une concertation soit efficace, elle doit être loyale, pourtant la façon de procéder des pouvoirs publics en la matière est totalement contraire à ce principe : parcelliser les zones du territoire concerné et n’appeler à concertation que les citoyens de zones restreintes aux limites des communes sur lesquelles sera implanté le projet relèvent manifestement d’une volonté de réduire le niveau de contestation ! La raison d’être et la logique même de cet aménagement est en effet de mettre en cohérence l’ensemble des éléments du territoire.

Par délibération du 30 juin 2016, le conseil d’Administration de l’EPA Paris – Saclay, celui-ci est autorisé à mettre en œuvre l’ouverture des concertations préalables concernant le projet de ZAC DE CORBEVILLE, dans le cas présent par des affichages prévus en Mairie d’ORSAY et de SACLAY.

L’échangeur CORBEVILLE se trouve dans la ZAC CORBEVILLLE or les limites ouest de cette ZAC sont à la frontière de la ZAC PALAISEAU Polytechnique, il va de soi que tous les aménagements routiers et autres de ces ZAC auront entre eux des impacts certains sur l’ensemble du territoire de l’EPA Paris Saclay ! Alors pourquoi ne convier que les habitants d’ORSAY et de Saclay à venir s’exprimer ?

D’ailleurs la façon de morceler le projet global et de réduire la concertation aux communes d’implantation relève du même procédé dont sont conduites les politiques d’urbanisation des villes de la communauté d’agglomération. A chaque ville son PLU ???

Il est grand temps d’arrêter de réduire les citoyens à des bulletins de vote et de considérer les Municipalités comme n’étant que de simples gestionnaires communaux de politiques décidées en haut, par des Elus Nationaux et Communautaires aux ordres des lobbies financiers et des grands groupes industriels.

Les citoyens des Villes et des villages méritent et ont besoin d’être les acteurs du vivre ensemble et non de simples pions !

Pour toutes ces raisons, nous Elus-es de Palaiseau Terre Citoyenne demandons que dans le cadre de l’enquête publique concernant l’échangeur de CORBEVILLE, soit opérée une jonction avec l’enquête publique future concernant la ZAC de CORBEVILLE et que soit convié à l’enquête l’ensemble des villes de la communauté PARIS – SACLAY.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*