Une politique municipale peu soucieuse des besoins des Palaisiens – Palaiseau Mag’ – septembre2016

Un bien joli «bilan d’autosatisfaction» a été diffusé dans tous les foyers. Ce bilan est très loin des promesses en matière de concertation, de crèches, etc. Les dernières réalisations n’ont pas été initiées par le Maire et son équipe. La seule nouveauté a été de travestir la police municipale en tenue de Robocop et de prévoir une coûteuse vidéosurveillance. On retrouve là l’obsession sécuritaire au détriment d’autres priorités d’ordre scolaire, social, culturel ou environnemental. Tout est de la faute des autres : ce modeste bilan serait dû à l’héritage de l’équipe précédente et de l’État qui a réduit la dotation globale de fonctionnement. Les inondations dues à la crue de l’Yvette, c’est le SIAVHY, l’installation à marche forcée de compteurs électriques Linky, c’est l’État, la vente de logements sociaux locatifs, c’est l’OPIEVOY. Mais que fait le Maire ? Il accepte tout !

Notre maire prétend diminuer les logements sur le plateau mais veut «sa gare», qui augmentera la pression foncière. Pour l’obtenir, il a été le seul maire à accepter le Centre de maintenance des futures rames de la ligne 18, très bruyant toute la nuit et qui occupera un vaste espace au Haut Pileu. Il laisse entendre qu’investir pour moderniser le Rer B est inutile puisque la nouvelle ligne passant par Orly sera, selon lui, plus à même de nous conduire au centre de Paris…

Nous regrettons le manque d’initiative, les pas de côté, les refus de s’engager, et le conformisme de notre maire sur tous les sujets qui touchent au bien-être de nos concitoyens.

Michel Rouyer, Frédérique Dumont, Claire Le Cornec

septembre 2016

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*