Le « vivre ensemble » à Palaiseau est mis à rude épreuve !

Quel avenir à Palaiseau pour les moins favorisés d’entre nous ? Présent lors de l’évacuation de l’ancienne usine Galland le lundi 9 juin dernier, le groupe Palaiseau Terre Citoyenne a été témoin d’une nouvelle déroute dans le règlement de la « question Rom ». Les élus locaux auront au final tout fait pour n’organiser ni les élémentaires conditions d’hygiène ni le dialogue nécessaire avec les populations marginalisées, les riverains et l’ensemble des Palaisiens. Sans tomber dans l’angélisme, mais en frappant aux bonnes portes et en appliquant les valeurs républicaines et humanistes de notre pays, d’autres villes en Ile-de-France ont su éviter ce scandale hélas encore légal : hôtels dortoirs, familles séparées et enfants déscolarisés de fait car envoyés aux 4 coins de la région…

Ces situations sont aussi le reflet de la faiblesse chronique des moyens alloués au logement d’urgence. Elles font tristement écho aux premiers choix budgétaires de notre majorité municipale, reléguant la jeunesse, l’urbanisme et la qualité de notre environnement au rang d’auxiliaires du lien social. Quelques actes récents (règlement intérieur du Conseil Municipal un peu plus ouvert, concertation sur les Conseils de Quartier) laissent pourtant présager d’une approche moins conflictuelle du “vivre ensemble”. Les prochaines décisions municipales porteront sur le financement des temps périscolaires et les tarifs de la restauration scolaire et il est à craindre une nouvelle attaque contre les plus fragiles d’entre nous. Mobilisons-nous !

Claire Le Cornec, Frédérique Dumont, Michel Rouyer

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*